top of page

Table-ronde autour de l'ouvrage "Sous ses pas naissent les fleurs, Goethe sur le chemin de l'islam" - Grande Mosquée de Paris

Dernière mise à jour : 8 mai


Le samedi 4 mai nous avons eu le plaisir de discuter du cheminement spirituel de Goethe lors d'une table-ronde autour de l'ouvrage "Sous ses pas naissent les fleurs, Goethe sur le chemin de l'islam" organisée par l'association Convergence à la Grande Mosquée de Paris. Les intervenants, la traductrice Anaïs Massot, Farid Djebiha et Sami Abdessalem ont tout d'abord discuté du parcours de Goethe et de son intérêt pour l'islam qui transparait dans sa correspondance, ses écrits scientifiques, son théâtre et sa poésie.


Dans la première partie de la table-ronde, les intervenants ont souligné certaines similitudes avec des conversions intellectuelles parmi les premiers musulmans, ont mis en avant sa conception du divin entre immanence et transcendance, ainsi que sa vision positive du Prophète Muhammad. Dans une deuxième partie, ils ont exploré l'importance de la nature pour Goethe, son approche moniste, la place qu'il réservait à l'intuition dans la recherche du savoir, et sa volonté d'unir la démarche philosophie et scientifique selon le modèle antique. Ils ont également souligné la notion d'idée innée, assimilable à la notion de fitra dans l'islam, présente dans l'œuvre de Goethe, que cela soit dans ses poésies du Divan occidental-oriental ou dans sa pièce de théâtre Faust. Enfin, les intervenants ont analysé la soif d'universel du poète et sa volonté de surpasser les division entre l'Orient et l'Occident, illustrée entre autres par le poème suivant:



"Celui qui se connait lui-même et les autres

Reconnaitra aussi ceci

L'Orient et l'Occident

Ne peuvent plus être séparés.

(Pièces Posthumes, Le Divan, trad. d'Henri Lichtenberger, Gallimard, 1950, p. 199)



33 vues0 commentaire

Komentarze


bottom of page