top of page

"Islam, autoritarisme et sous-développement", le nouveau livre d'Ahmet T. Kuru bientôt publié par Éditions Fenêtres

Dernière mise à jour : 4 avr.




Pourquoi les pays à majorité musulmane affichent-ils des niveaux élevés d’autoritarisme et de faibles niveaux de développement socio-économique par rapport aux moyennes mondiales ? Ahmet T. Kuru critique les explications qui pointent du doigt l'islam comme la cause de cette disparité, puisque les pays à majorité musulmane ont affiché des niveaux de développement philosophique et socio-économique plus élevés que les pays occidentaux entre le IXe et le XIIe siècle. Le colonialisme occidental ne peut pas non plus être établi comme la seule cause de cette dynamique : les pays musulmans avaient déjà souffert de problèmes politiques et socio-économiques avant le début de la colonisation. Kuru soutient que le début de l’histoire musulmane est rempli de penseurs et des marchands influents, tandis que l'orthodoxie religieuse et les régimes militaires étaient la norme en Europe. Cependant, au XIe siècle, une alliance entre les savants musulmans (les oulémas) et les États militaires commença à émerger. Cette alliance entrava progressivement la créativité intellectuelle et économique des musulmans en marginalisant les classes intellectuelles et bourgeoises du monde musulman. Cette étude importante fait le lien entre son explication historique et la politique contemporaine en montrant que jusqu'à nos jours, l’alliance entre les oulémas et l’État demeure un frein à la créativité et au développement intellectuel et économique  dans les pays musulmans.


Islam, autoritarisme et sous-développement : une comparaison mondiale et historique a été publié en anglais par Cambridge University Press et traduit dans une douzaine de langues. Il a reçu un prix de l'American Political Science Association et a été inclus dans les livres de l'année du Times Literary Supplement.


Retrouvez l'interview d'Ahmet T. Kuru à propos de cet ouvrage dans The Conversation https://theconversation.com/quand-la-religion-et-le-nationalisme-sallient-pour-reduire-au-silence-les-voix-dissidentes-225817


La presse en parle


"Kuru propose une analyse ambitieuse et convaincante des conséquences négatives de l'autoritarisme, du sous-développement économique et de la violence religieuse auxquels sont confrontés 49 pays à majorité musulmane."

John Waterbury, Foreign Affairs


"Kuru avance une nouvelle théorie audacieuse, affirmant qu'à partir du XIe siècle, l'alliance entre l'orthodoxie religieuse et des États fortement militarisés a progressivement étouffé toute créativité intellectuelle et économique. Les intellectuels progressistes et les entrepreneurs indépendants ont été marginalisés, ce qui a conduit le monde arabe à saper son propre avenir. En pensant à la Russie et au partenariat entre Vladimir Poutine et le patriarche orthodoxe Kirill, on peut se demander si sa théorie pourrait s'appliquer également en dehors du monde musulman."

Diana Darke, Times Literary Supplement, Livres de l'année 2022


"Ahmet Kuru développe un argument novateur, soutenu par une analyse empirique méticuleuse et bien présentée. Il aborde les thèmes importants pour les universitaires et les professionnels en études internationales – des études de conflits à la démocratisation, en passant par le développement international et l’histoire. Ce livre a reçu à juste titre le prestigieux prix Jervis-Schroeder de la Section d’histoire internationale et de politique de l’APSA en 2020 et intéressera non seulement les spécialistes en études islamiques mais aussi d’autres personnes intéressées par les problèmes politiques et socio-économiques au niveau mondial."

Renat Shaykhutdinov, International Sociology


"Des générations de penseurs se sont demandé pourquoi le monde musulman, autrefois créatif sur le plan intellectuel et dynamique sur le plan commercial, a pris du retard sur le plan économique et en est venu à symboliser une gouvernance répressive. Dans ce livre méticuleusement documenté, perspicace et provocateur, Ahmet T. Kuru attribue ces transformations interdépendantes à des alliances complexes entre les responsables religieux (oulémas) et les États. Islam, autoritarisme et sous-développement captivera les chercheurs de nombreuses disciplines, ainsi que le grand public intéressé par les rôles intellectuels, politiques et économiques de l'islam à travers les âges."

Timur Kuran, Duke University, Etats-Unis


"Le livre de Kuru a pris d'assaut le monde intellectuel musulman. Quelle leçon tirer de cet ouvrage riche et fascinant ? Selon lui, nous n'avons pas d'autre choix que d'avoir une société ouverte et démocratique, une économie compétitive. Il ne parle pas d'un processus d'occidentalisation, au contraire, cette forme de société est tout à fait conforme à l’esprit de l’islam."

Julia Suryakusuma, Jakarta Post


“Sa conclusion s’appuie sur une quantité considérable de données provenant de différentes disciplines, sur une confrontation méthodique et systématique avec les thèses d’autres chercheurs et sur une stimulante comparaison avec d’autres civilisations.”

Michele Brignone, Oasis

167 vues0 commentaire

Comments


bottom of page